Approche atypique avec Les Muses de Montréal: radicaliser la place des artistes handicapés au Québec

  • Ashley McAskill l'Université Concordia
Keywords: Atypique, théâtre, handicap, lenteur

Abstract

Les Muses est une école située à Montréal offrant l’un des seuls programmes de formation professionnelle au Canada pour les artistes ayant un handicap intellectuel. Durant l'hiver et le printemps 2015, j'ai travaillé avec Les Muses pour explorer la complexité de leur formation créative, en particulier comment les différences cognitives et physiques sont prises en charge et valorisées dans la salle de classe. Mon intérêt pour ce processus était double: a) comprendre de quelles manières le handicap était présenté comme étant esthétiquement productif, et b) le genre de legs artistiques que les étudiants de Les Muses laissent dans le monde des arts de la scène québécois. En utilisant mon travail sur le terrain, cet article porte sut l’«approche atypique » soit la manière dont Les Muses utilise le handicap comme un outil créatif et significatif dans la classe pour s'assurer que tous les élèves participent au maximum et de la manière artistique la plus stimulante possible. J’ai choisi le mot «atypique» pour refléter le mouvement actuel au Québec qui reconnaît la valeur artistique importante des artistes non conventionnels que sont ceux et celles qui ont des différences cognitives et physiques. 

Les Muses, located in Montréal, Québec, is one of Canada's only professional performance training programs for developmentally disabled artists. During the winter and spring of 2015, I worked with Les Muses to explore the complexities of their creative training, in particular how different cognitive styles and physicalities are supported and valued in the classroom. My interest in this process was two fold: a) to understand in what ways disability was being presented as aesthetically productive, and b) the kind of artistic legacies students from Les Muses are leaving in the Quebec performance industry. Using parts of my fieldwork, this article discusses in what ways Les Muses uses disability as a creatively meaningful tool in the classroom-- something of which I will deem the "atypique approah"--to ensure all students are participating in the fullest and most artistically engaging way possible.  I choose the word "atypique" to reflect the current movement in Québec that is calling forth the important artistic value of cognitively and physically unconventional artists.


Author Biography

Ashley McAskill, l'Université Concordia

Elle est bénéficiaire du Fonds de recherche du Québec (FQRSC) et candidate au doctorat en communication à l'Université Concordia. Elle détient un baccalauréat en théâtre, études cinématographiques et littérature anglaise ainsi qu’une maîtrise en communication et nouveaux médias de l'Université McMaster. En combinant son expérience dans la communauté du handicap et du théâtre, McAskill s’intéresse aux complexités artistiques entre le travail créatif des compagnies de théâtre canadiennes travaillant avec des artistes handicapés. Dans le cadre de son projet de doctorat, elle pose la question suivante : « Comment ces compagnies changent les compréhensions du handicap et de la fabrication de théâtre au Canada? » McAskill s’intéresse aussi aux pratiques de genre et de beauté, au spectacle de la performativité publique, aux études médiatiques féministes et à l'art de la performance.

References

Barber-Stetson, Claire. « Slow Processing: A New Minor Literature by Austistics and Modernists. » Journal of Modern Literature, 38.1 (2014) : 147-165.
Benjamin, Adam. Making an Entrance: Theory and Practice for Disabled and Non-disabled Dancers. New York: Routledge, 2002.
Brassard, Christina. « De ces corps qui comptent. » JEU : revue de théâtre, 151.2 (2014) : 41-45.
Caemerbeke, Pascale. « Le handicap, nouveau territoire d’étrangeté spectaculaire ? » Jeu : revue de théâtre, 151.2 (2014) : 4-19.
Corpuscule Danse. Web. 3 novembre 2015.
Cyr, Catherine. « Corps atypiques : présentation. » JEU : revue de théâtre, 151.2 (2014) : 12-13.
The Canadian Encyclopedia. « Dena Davida ». Web.
Hickey-Moody, Anna. « Becoming dinosaur : Collective Process and Movement Aesthetics. » Deleuze and performance. Éd. Laura Cull. Edinburgh: Edinburgh University Press, 2009. 162-182.
Joe Jack et John. Web. 15 Octobre 2015.
Koepnick, Lutz. On Slowness: Toward an Aesthetic of the Contemporary, New York : Columbia University Press, 2014.
Les Muses. Web. 3 Novembre 2015.
Les productions des pieds des mains. Web. 3 Novembre 2015.
Lewis, Victoria Ann. « Disability and Access: A Manifesto for Acting Training. » The Politics of American Actor Training. Éd. Ellen Margolis et Lissa Tyler Renaud. New York City : Routledge, 2010. 237-266.
McNish, Derick. « The 19 Percent : Disability and Actor Training in High Education. » Thèse de doctorat, Université du Colorado, Département de philosophie, 2013.
Petrowski, Nathalie. « Alexandre Landry, l’art de se transformer. » La Presse, 14 octobre 2013.
Pizzinat, Baptiste. « Ce corps atypique que nous avons tous. » JEU : revue de théâtre, 151.2 (2014) : 50-53.
Sandahl, Carrie. «Considering Disability: Disability Phenomenology’s Role in Revolutionizing Theatrical Space. » Journal of Dramatic Theory and Criticism, 16.2 (2002) : 17-32.
---. « The Tyranny of neutral. Disability and actor training. » Bodies in commotion: Disability and performance. Éd. Carrie Sandahl et Philip Auslander. Michigan : University of Michigan Press, 2005. 255-268.
Siebers, Tobin. Disability aesthetics. Anne Arbor : University of Michigan Press, 2010.
Schwartz, Cindy et Geneviève Bouchard. « Nous aussi on est des artistes ! » TicArtToc, Stigmates, Automne 2014 : 62-65.
Published
2017-06-28
Section
Articles